La domination à Paris

Cela fait quelque temps que je m’amuse avec mes chiens à la maison. Je les frappe, je leur crache dessus (spitting) et je les violente, en échange ils peuvent me lécher les talons et ils ont le droit de s’entre-goder dans le jardin sous ma surveillance. C’est grosso-modo mon quotidien puisque je n’ai ni tâches ménagères et je ne m’occupe que des grandes lignes des tâches administratives.

Évidemment et à force, tous ces petits toutous me font perdre la tête et j’ai besoin de prendre un peu de recul sur mon activité d’escort dominatrice. Que eux soit dévoué à moi, c’est le minimum, mais qu’il me puise mon énergie ? C’est hors de question.

Je fais donc de plus en plus de sortie depuis deux semaines entre les établissements SM de Paris et mon nouveau copain, un grand chef d’entreprise dans le BTP. Ces absences du chenil me vaut les regards tristes et médusés de mes esclaves qui cherchent désespérément à attirer mon attention pour que je reste. Parfois ils y arrivent tant ils sont imaginatifs…

Mes sorties SM à Paris

Bien entendu, il m’est arrivé de prendre du service aux Cris et chuchotements, un club libertin SM, en tant qu’escort domina. Cris & Chuchotements et un des endroits de la capitale qui fait référence dans le milieu du sadomasochisme. Il faut dire que les soirées que l’on y passent sont chaudes pour certains mais insolites pour d’autres. J’essaye donc d’y aller quand j’en ai l’occasion pour notamment chercher de nouvelles recrues pour les cris et chuchottemntsannées à venir.

Je m’intéresse notamment aux jeunes travestis car ils sont jeunes donc plus fidèles et plus idéalistes. Le vieux soumis de cinquante ans est généralement un déséquilibré qui réussit le jour mais a besoin de se faire punir la nuit. En revanche, la teen crossdresser se projette déjà dans une vie de sissy soumise, elle a un avenir prometteur.

Une fois, un de ces petites travestis avait entamé une carrière de pornstar en webcam à ma demande, sur chaturbate. C’était formidable, elle faisait tout, préparait la cam, se masturbait, se doigtait et ramenait de l’argent pour le cercle des dominatrices Parisiennes. Ses hautes études littéraires ne le lui permettant plus, mais je sais la rappeler à l’ordre au moindre désir. Sa seule condition, c’est que pendant tout ce temps, je la regarde parfois. Un coup d’œil par ci, un coup d’œil par là, cela l’excitait d’être épié pendant qu’elle se godait le cul. Bref, un vrai travelo comme on en trouve assez peu finalement.

Quelquefois, je me rends également au club SM l’escarpin, c’est là que j’ai rencontré deux de mes forces spéciales, mes esclaves sexuels de comptétition.

Mon implication dans Paris.M

Paris M est une association regroupant les acteurs du BDSM parisien afin de diffuser nos pratiques et nos bonnes manières en matière de BDSM. Il y a des dominas, des maîtres mais également des soumises et des soumis. J’aime ces rencontres et ces discussions car nous abordons des thèmes entre maîtresses et soumises dans la plus stricte égalité.

Cependant, il semblerait que nous faisions souvent des caprices pour que tel ou tel esclaves porte un collier d’appartenance ou un boucle d’oreille pendant ces réunions afin de marquer son territoire vis-à-vis des autres call-girl femdom de Paris. C’est malgré tout les débats ou les différentes interventions qui sont intéressantes et souvent mises en pratique durant la nuit suivante avec l’un de nos soumis cobayes.

Mon activité sur les sites d’escortes

De temps à autre, je m’annonce en tant qu’escort dominatrice Parisienne avec des amies. Les esclaves tombent comme des petits pains généralement et me demandent tous d’assouvir leurs fantasmes très exotiques. Certains me demandent juste de les dominer, d’autres de rentrer dans leurs fantasmes à base de journaux ou de poissons rouges. Cela ne me dérange pas car ils sont généralement adorables et très faibles.

Pour me trouver comme escort dominatrice, le mieux est de parcourir la section des dominatrices de Paris de lovesita.com ou de me contacter sur ladyxena. Sinon, je suis par ici mais mes soumis risquent d’être jaloux (même s’ils ne diront rien) de vous voir remplir leurs boîtes de réception.

Je suis une call-girl dominatrice mais je fais aussi des groupes de maîtresses Parisiennes pour martyrisé une fiotte ou des groupes de soumis que je dresse à l’exercice anal notamment. Par exemple, j’organise des grandes sessions de stretching le soir dans des hôtels chics d’Ile-de-France payés par mes petits loosers.

Venez rejoindre le monde de la domination à Paris

Ainsi, que vous soyez une escort girl dominatrice, une femdom amatrice, un maître ou simplement une merde de soumis (je plaisante), n’hésitez pas à nous rejoindre. De nombreux fantasmes se permettent ainsi de se rencontrer, de muter et d’évoluer vers des mondes encore inexplorés du vice ou le BDSM à toute sa place.

Cependant, il existe des branches du SM qui sont plus spécialisées, comme le shibari, qui organise ses propres manifestations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *