Avis de recrutement pour lopettes averties

Bonjour, je suis Joséphine, escort dominatrice experte en féminisation et humiliation verbale. Je vous écris pour faire un appel à soumis dans le cadre du camp d’été masochiste que j’organise cet été en banlieue parisienne.

Une organisation pointilleuse

Moyennant une forte somme d’argent, chaque soumis pourra ainsi intégrer mon cheptel pour tenter sa chance durant ses championnats où seront consacrées les « meilleures fiottes de maîtresse Joséphine ». Avant cela, petite présentation des forces déjà en présence..

Aujourd’hui, j’ai quinze soumis à ma disposition :

– 3 ceintures blanches, qui sont mes soumis débutants, en phase d’apprentissage et de dressage progressif.

– 5 ceintures jaunes, mes soumis ratés, qui sont plutôt du côté des fantasmeurs et qui préfèrent garder leur statut de Moneyslaves loupés. C’est ce que j’appelle mon « armée de réserve ».

– 4 ceintures vertes, qui sont mes soumis d’élites, des lopettes très studieuses et déjà très fiables, qui travaillent très dures pour rejoindre le sommet de la pyramide des fiottes.

– 3 ceintures noires qui sont mes forces spéciales, le nectar de mes formations à qui je redonne une autonomie pour me faire rayonner en dehors de mon donjon. Ce sont de véritables perdants, tantôts gladiateurs doloristes à mon service, tantôt sissy soumise, toujours à mon service. Très politisés, ils ont cette particularité rare d’être des militants engagés pour une monarchie gynarchique de droit divin..

Je ne m’attarde pas sur leur cas, ayant déjà écrit un article BDSM pour  approfondir leur présentation, le déroulement des derniers championnats ainsi que les phases qualificatives internes.

Les phases de qualifications

Le concours interne

Pour informations, sur mes 15 clébards, j’en retiens 9 :

Un débutant, pour lui monter le « haut niveau » et un soumis raté pour lui donner une chance de s’en sortir. Ces deux outsiders rejoindront ainsi la fine fleur de dominatrice Joséphine que ce sont ces soumis d’élites et ses forces spéciales.

Le concours externe

Pour compléter les inscriptions permettant de participer aux championnats du monde de maîtresse Joséphine, je fais donc un appel à candidature via ce billet. Pour retenir mon attention, il faut avoir certaines prédispositions à la soumission et me montrer patte blanche durant un entretien de pré-admission. Le mécénat peut offrir des places directes, le reste étant attribué aux esclaves sexuels m’ayant fait la meilleure impression durant l’entretien.

Déroulement des championnats

Je serai escorté de trois déesses dominatrices (de véritables beautés) pour cet évènement. Les participants seront logés dans un chenil à soumis (des dortoirs collectifs) pour stimuler l’aspect compétitif et seront blanchis par leurs soins à des horaires précis sous peine d’élimination. Concernant la nourriture, nous garantissons des repas bon marché mais nutritifs pour qu’ils gardent l’éclat de leurs poils tout au long des épreuves. Tout cela est, bien évidemment, largement financé par les coûts de participation. Les championnats se déroulent sur 7 jours, du Lundi au dimanche et fonctionnent sur un système d’élimination progressive.

cage chenil a soumis

– Lundi : 30 fiottes à dispositions pour une féminisation forcée

Le matin, concours de féminisation où les esclaves sexuelles devront se montrer les plus mignonnes et les plus sophistiquées possibles. Le thème de l’année sera « bimbo de banlieue » et les soumis pourront user au maximum de produit cosmétiques, de lingeries fines et de talons aiguilles. C’est un concours de beauté féminine qui écartera d’entrée de jeu les deux esclaves les moins convaincants dans leurs attitudes de travestis.

L’après-midi, chaque sissy devra passer devant le jury des déesses pour faire un strip-tease de 8 minutes, il faudra qu’elle assume sa posture de trainée allumeuse devant un parterre de dominatrices exigentes qui ne manqueront pas de lui rappeler l’absurdité de la situation par des humiliations bien choisies. Cette épreuve écartera de nouveau trois autres perdants.

– Mardi : 25 fiottes à dispositions pour « L’étape de Montagne »

Certainement l’une des journées les plus rudes et les plus douloureuses pour mes petits toutous, il leur faudra de la conviction et de la concentration :

Le matin, après l’heure consacrée au ménage du camp et à la vaisselle, les 25 soumis se dirigeront vers le parterre où va se dérouler le tir à la corde avec les testicules. Sous le regard des dominatrices, les soumis s’affronteront en duel pour tirer l’autre à l’aide de ses couilles sous les regards amusées des dominas vicieuses. Il y aura 5 groupes de 5 lopes, les derniers de chaque groupe seront instantanément éliminés.

L’après midi, une nouvelle épreuve masochiste se déroulera dans le jardin. Les fameuses courses de traits où toutes ces petites merdes s’affronteront nues (pour conserver une hygiène irréprochable) dans des courses au trot (sur les genoux) et au galop (sur les pattes arrières). Les courses se déroulent sous le regard des dominatrices dégustant les petits fours préparés au déjeuner. La vitesse est prise en compte mais ne sera pas forcément un critère de sélection, la beauté du trot et l’élégance de la posture seront des critères prioritaires. Deux nouveaux inexistants nous quitteront.

-Mercredi : 18 petites putes à disposition

Le matin, durant une nouvelle féminisation sur le thème de « secrétaire provocante », les soumis seront réunis dans une salle de cours pour un premier point et l’établissement d’un premier « classement général ». Par la suite, les trois premiers du classement pour les 4 soirées qui suivront pour venir se masturber avant le coucher sous le regard de dégoût de sa dominatrice préférée. Les autres iront naturellement rejoindre leur chenil où ils seront classés selon leur hiérarchisation. Deux soumis nous quitterons à la fin du cours pour une tenue de secrétaire provocante de mauvais ton.

L’épreuve du godage individuelle animera l’après-midi et les sissys soubrettes devront convaincre mes copines maîtresses et moi-même de leur autonomie à la slutification. Elles auront pour cela différentes graduations de sex-toys pour mener cette épreuve devant nos yeux ébahies, tantôt inquisiteurs, tantôt indifférents. Cette épreuve éliminera 3 de nos esclaves et certainement les derniers résidus de masculinité qui pourrait encore agoniser dans ce camp d’été.

-Jeudi : 13 esclaves sexuelles à disposition

Le matin, ce sera l’épreuve de corruption des jurys. Chaque chien viendra un par un soumettre une offre de corruption à nos maîtresses, ceci isolé de ses concurrents. Ces pratiques de corruption sont autorisées par le règlement officiel de dominatrice Joséphine. Les 5 meilleures offres seront encaissées et permettront aux meilleurs donateurs de se qualifier directement pour les quarts de finale du lendemain après-midi. La moins bonne offre entraînera l’exclusion du soumis avare, qui se fera cracher dessus par le jury devant les 12 qualifiés.

L’après-midi, les sept repêchés auront deux options : soit ils choisissent l’épreuve du ballbusting (cassage de testicules), soit celle de la bougie, soit celle du fouet pour déterminer ceux qui seront les plus endurants.

Les 5 qualifiés d’offices devront soutenir les maîtresses pour les épreuves (services et assistance diverses), la tenue de soubrette et la cage de chasteté étant fortement recommandé pour ne pas chuter au classement général, bien qu’il n’y ai aucun risque d’exclusion comme ce sont des moneyslaves de qualités. Les repêchés subiront donc des coups de chaussure, de talons, de genou, de fouet et la chaleur de la cire jusqu’à tard dans la soirée. À la fin de la journée, nous connaîtrons les 8 quart de finalistes masochistes du camp d’été de Sainte Joséphine.

-Vendredi : les quarts de finaliste, les bons petits garçons

Le Matin, les 3 qualifiés issus des repêchages devront venir en salle principale pour venir à l’épreuve d’épuisement par asphyxie. Cette épreuve peut devenir éliminatoire ou pas selon la disposition des fiottes radines à subir sans broncher.

L’après-midi, les quart de finalistes viendront pour s’entretenir 30 minutes avec chaque maîtresse pour l’étape délicate du fétichisme des pieds et de la dévotion sotte. Chaque participant devra lécher les bottes des dominatrices, répondre à des attentes insurmontables et obéir à des gages humiliants. Une épreuve ultra-sélective à ce niveau de la compétition qui déterminera les demi-finalistes. Autant vous dire qu’il vaut mieux être déjà bien positionnée au classement général avant cette examen, où je suis certaine que mes forces spéciales joueront des coudes et de leurs expériences dans le domaine de la soumission hard.

-Samedi : Les demi-finalistes, les fientes de luxe

Quatre dominatrices pour quatre soumis se retrouveront le samedi matin pour l’épreuve de la michetonneuse. Les derniers participants devront s’habiller en pute et s’exhiber en compagnie de leurs maîtresses sexy sur le bord des routes aux alentours du camp. Les lopettes devront avoir une perruque, paraître désirable et en chaleur devant les passants. Les dominatrices averties que nous sommes observeront attentivement vos dispositions à l’exhibition et votre degré d’épanouissement dans ce rôle de pute racoleuse. Les trois sissys les plus salopes rejoindront leurs femdoms au camp pour l’après midi, la dernière restera abandonnée sur la route, au pied du podium…

lâcher de sissy

L’après midi, les lopettes soumises se rendront dans la chambre de Joséphine pour participer à un gang-bang avec les 4 anges de la domination. Nos godes ceintures, nous lubrifiants et d’autres surprises seront de sortie pour trois sessions de 2 heures de baise intense. À la fin de la journée, la sissy la moins convaincante pour une baise torride sera écartée de la finale.

Dimanche : jour de finale

C’est la finale et cela suppose de l’imagination de la part des deux derniers loosers qui pensent que c’est un honneur d’être là. Ils devront mettre en place un spectacle scénarisé pour leur maîtresse, ils auront chacun quatre heures de numéro. Bonaventure, mon mari Guinéen qui est très curieux, nous rejoindra pour cette finale. Cette année, le scénario de la finale devra s’articuler autour du thème de l’homosexualité…

La petite pute à sperme soumise championne du monde sera remboursée de sa mise de départ et pourra venir dîner avec Bonaventure et moi durant trois soirs. Ensuite, elle pourra faire une demande pour devenir membre des « forces spéciales ».

Conclusion

Le camp d’été des championnat du monde de Maîtresse dominatrice Joséphine s’annonce donc sous les meilleures hospices. Ne tardez pas à vous manifester pour les inscriptions.

PS : je suis une dominatrice de 31 ans très sexy et plus qu’élégante, j’étourdis mes esclaves avec un simple regard ou par mes jambes fermes absorbées par des cuissarde en cuir. Je porte systématiquement des talons hauts. Pour cet évènement, j’ai choisi trois escort girl dominatrices VIP pour m’accompagner pour cette semaine lucrative et riche en émotion.

Magne-toi chien…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *