Joséphine, la jeune maîtresse domina des petits masochistes

Une dominatrice de luxe recevant dans un donjon parisien

Joséphine a 23 ans, d’origine balte, elle vient de finir ses études en Sciences Humaines dans la capitale française. Plutôt que de se lancer dans une profession incertaine, elle a décidé de recevoir chez elle des masochistes de tous bords pour des séances hard BDSM. En effet, elle est très dure et ses élèves masochistes l’appellent « la bouche d’ombre », en hommage à Rimbaud.

Des bottes à talons comme piédestal

C’est une domina d’une élégance rare pour son jeune âge et son succès dans le microcosme du BDSM parisien n’est plus à faire. Cette jeune marâtre manie le fouet comme personne et sait parler à ses disciples sexuels. Elle sait jouer de sa sensualité lorsque le cuir vient ronger la peau de ses soumis esclaves sexuels. Son succès fait qu’aujourd’hui il s’agit d’une des escortes dominatrices les plus sévères de France.

Fétichisme des pieds

Les escortes dominatrices dignes de ce nom doivent pratiquer le fétichisme des pieds, offrir leur plus bas organe à ses soumis gloutons. Le pied comme phallus oublié et fantasmé pour compenser l’absence de ce premier chez la femme. Joséphine n’a pas conscience de tout cela mais ça la fait bien rire de voir son groupe de soumis se disputer la senteur d’une chaussette ou l’exclusivité d’un doigt de pied.

Un championnat de soumis

Joséphine s’est constitué avec le temps et sa réputation d’escort dominatrice un groupe d’une trentaine de soumis masochistes dévoués corps et âmes. Ainsi, elle a décidé de créer un championnat de ses soumis, chaque été dans une ferme de province, en honneur à leur femdom préférée. Plusieurs épreuves sont donc disputées pour établir un classement dans la disposition des soumis à bien faire leur travail d’esclaves sexuels dévoués à leur dominatrice. L’épreuve masochiste dure 3 semaines.

                Le tir à la corde avec les testicules

Parmi les épreuves reines, le tir à la corde à l’aide des testicules. Joséphine se place sur une chaire et place deux soumis l’un en face de l’autre reliés par une corde accrochée à leurs couilles respectives. Le principe est le même que le tir à la corde même si la douleur est différente. Ce challenge est très apprécié de la dominatrice.

                La course de cheval

Dans les autres épreuves masochistes organisées par maîtresse Joséphine, les courses de soumis galopant à quatre pattes sont très spectaculaires. Il ya les courses au trot (les soumis doivent se servir de leurs genoux) et au galop (libre). Le soumis court nu pour des raisons d’hygiène et Joséphien organise de grande réception en compagnie d’autres dominatrices Françaises pour l’organisation de ses courses tant le spectacle est grandiose.

                La corruption dans le championnat

Maîtresse Joséphine accepte la corruption de la part de certains Moneyslave qui cherchent à gagner des places au classement en payant leur dominatrice. Ces pratiques sont tout à fait admises par Joséphine qui rappelle tout de même que l’argent ne suffit pas à lui seul pour rester au sommet du classement.

                Le leader récompensé

chaque soir, le leader du classement général a le droit de se masturber devant sa dominatrice et de dormir dans un panier situé dans la chambre de Joséphine. Le second se voit attribuer une place au pied de la porte en compagnie du troisième. Les autres sont regroupés dans le chenil pour soumis où ils doivent se concentrer pour les épreuves du lendemain.

Un article de Joséphine prochainement pour expliquer aux potentiels participants les épreuves prévues pour le championnat 2017…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *